L’année des Mines

2015 est l’Année des Mines. L’ancien bassin minier des Pays-Bas organise une année thématique sur son origine, avec un vaste programme d’activités et des programmes à long terme pour les habitants et les visiteurs.

Synthèse pour les partenaires belges et allemands.

Cinquante ans après l’annonce par le gouvernement néerlandais de l’arrêt de l’extraction du charbon dans le Limbourg néerlandais, il est temps de faire le bilan. Quel a été l’impact des années d’exploitation minière et de celles qui ont suivi la fermeture sur la vie au jour d’aujourd’hui depuis la fermeture ? Et de quelle manière le patrimoine minier aide-t-il à répondre aux problématiques actuelles ?

L’Année des Mines (M2015) nous parle du présent: l’identité actuelle et l’ambition de l’ancien bassin minier. M2015 revient d’abord sur son histoire. Elle montre l’influence considérable qu’a le passé minier sur la région et sur les développements futurs.

Le bassin minier néerlandais partage son passé industriel avec les régions d’Aix-la-Chapelle, de Genk et de Liège. Les frontières de l’Euregio se trouvent à deux pas des anciens sites miniers, des deux côtés de la frontière. Les bassins miniers connaissent en même temps chacun leur propre histoire minière et post-minière dans l’Euregio Meuse-Rhin ; l’histoire des cultures et celle des communautés divergent.

M2015 nous donne l’opportunité de comparer le passé minier des différentes régions. Cela offre la possibilité d’entamer une coopération transfrontalière et internationale dans le domaine de l’économie, de l’urbanisme, des transitions sociales et de la culture. De plus, l’ancien bassin minier est un creuset d’identités et de nationalités européennes qui s’est développé à un rythme effréné depuis la fin du XIXe : l’Europe en miniature.

Il est extrêmement important pour l’histoire du bassin minier d’avoir un ancrage pour l’avenir qui doit permettre aux jeunes générations de comprendre et de vivre l’histoire. C’est pourquoi M2015 se compose de deux piliers :

  1. Des activités qui rendent l’histoire du bassin minier visible et vivante articulées autour de trois axes qui sont la culture, l’économie et le sport. Grâce à une bonne synchronisation et une variation des différents types d’activités, « les mines » seront à l’ordre du jour durant toute une année.
  2. L’ancrage de cette histoire, par exemple grâce à la création d’un nouveau Musée de la Mine néerlandais – tout en en renforçant la base.

L’un ne va d’ailleurs pas sans l’autre.

M2015 est là pour tout le monde. Pour ceux qui ont un lien avec le bassin minier, mais aussi pour les visiteurs d’autres régions du pays ou de l’Euregio. Une attention particulière sera portée aux anciens mineurs, mais également aux « petits enfants » du bassin minier ainsi qu’aux écoliers. L’apprentissage prévu pour les écoliers passe donc par le développement de la conscience historique et de l’entreprenariat. Un apprentissage qui relie fièrement les jeunes entrepreneurs à leur environnement direct et à leurs origines, et un apprentissage qui pousse les moins favorisés à saisir les opportunités.

Trois thèmes servent de ligne directrice aux activités de M2015. Ils couvrent tous les aspects de l’histoire du bassin minier, considéré d’un point de vue actuel :

  • Le Charbon et la Connaissance » représente la force du bassin minier ;
  • La Diversité de Communautés » attire l’attention sur la structure sociale unique de la région.
  • La Transition comme Tradition » thématise la force d’innovation et la vision progressiste de la région.

Le programme comporte deux types d’activités de base : trois moments forts pendant l’année et une course de relais de longue durée à travers les quartiers. A ces activités de base viendra s’ajouter un programme complémentaire.
L’enthousiasme pour M2015 s’est largement répandu : des dizaines d’organisations et de groupes ont déjà pris des initiatives ou ont inclus M2015 dans leur propre programme. L’engagement de la communauté est important.

M2015 est une initiative de la commune de Heerlen qui espère pouvoir réaliser le projet en coopération avec des partenaires de l’ancien bassin minier du Limbourg néerlandais et de l’Euregio. L’organisation exécutive de M2015 est entre les mains d’une fondation. Le budget souhaité pour le projet est de 6.000.000 €.